Lettre de Noël du frère Pierre-André (read english page)

Chers amis,

Je veux profiter de ces quelques lignes pour vous souhaiter de belles fêtes de Noël au nom du bureau du CIR. Ces derniers mois ne nous auront pas épargné et sans doute ces fêtes auront pour certains un goût de frustration, de ne pouvoir se rassembler avec ses amis, sa famille, et même pour beaucoup d’entre nous de ne pouvoir célébrer ces jours avec nos fidèles. Beaucoup d’entre eux avaient déjà été privés des fêtes de Pâques et maintenant ces nouvelles privations ont un air de déjà vu.

Mais nous ne devons pas désespérer, car Dieu nous rejoint toujours dans nos ténèbres pour nous donner sa lumière, c’est ce que beaucoup d’entre nous entendrons le matin de Noël avec la proclamation du prologue de l’évangile de saint Jean: « Il est la lumière véritable qui éclaire tout homme » (Jn 1:9). Et cette lumière que nous recevons de nouveau à Noël, nous avons à notre tour la mission de la transmettre autour de nous.

Cette lumière a pris pour moi, ces derniers mois, un désir renouvelé pour l’unité. Cette crise sanitaire aura malheureusement mis à jour des pans obscurs dans nos sociétés: désunion, cacophonie, égoïsme mais elle aura aussi révélé de nouvelles formes de créativité, de solidarité. Cela aura par exemple pris la forme à Lund (Suède) où je vis d’une chaîne de prière entre prêtres et pasteurs pour se soutenir mutuellement mais aussi pour témoigner ensemble d’une même solidarité face à la crise en diffusant sur internet des vêpres œcuméniques.

Cet encouragement pour l’unité a été aussi de nouveau rappelé par le cardinal Koch du secrétariat pour la promotion de l’unité des chrétiens avec la publication du vademecum œcuménique intitulé: l’évêque et l’unité des chrétiens dont nous pouvons lire au paragraphe 23: « La vie consacrée, enracinée dans la tradition commune de l’Eglise indivise, a indéniablement une vocation particulière à promouvoir l’unité. Tant les communautés monastiques et religieuses établies de longues dates que les nouvelles communautés et mouvements ecclésiaux  peuvent être des lieux privilégiés où l’on pratique l’hospitalité œcuménique, la prière pour l’unité, et l’échange de dons entre chrétiens. »

Nous pourrons vivre cela de manière concrète en janvier avec la semaine pour la prière pour l’unité des chrétiens préparée par nos sœurs de Grandchamp qui a pour thème « Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance » (Jn 15:5-9).

Et quant à nous, nous espérons pouvoir vous donner rendez-vous en 2022 pour notre rencontre œcuménique. D’ici là prions les uns pour les autres, et soyons des porteurs de lumières.

Au nom de tout le bureau, je vous souhaite encore une fois de belles et saintes fêtes de Noël.

Fraternellement,

Fr. Pierre-André